Examen VTC

Examen VTC : inscription, déroulement et infos pratiques 2022

 Vous pouvez devenir un chauffeur professionnel de VTC ou un employé d’une société de transport ou d’une société de location de voitures en passant votre Examen VTC et en suivant une formation. Avant d’être considéré comme un chauffeur de VTC indépendant, vous devez avoir une carte professionnelle délivrée par la préfecture qui atteste que vous êtes en mesure d’offrir un service de qualité. Si vous aspirez à devenir chauffeur VTC et que vous souhaitez travailler dans ce domaine, cet article est fait pour vous.

Table de matière

    En France, près de 80 000 chauffeurs ont déjà passé l’examen VTC 2022. Vous souhaitez passer cet examen obligatoire depuis 2017 pour devenir VTC.

    Comment s’inscrire à l’examen VTC ?

    Les démarches d’obtention d’une licence VTC sont régies par la loi VTC. Par conséquent, l’inscription à l’examen VTC doit se faire sur le site d’inscription de la chambre des Métiers et de l’Artisanat.

    Bon à savoir : les frais d’inscription à l’examen VTC sont de 206 € (en 2020) et sont à régler directement auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

    À noter que l’inscription à l’examen VTC à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat peut se faire via un organisme de formation agréé.

    Contactez l’administration du centre de formation pour savoir la marche à suivre.

    Examen VTC

    Quels sont les documents à joindre au dossier d’inscription à l’examen VTC ?

    Pour le candidat libre aspirant à être chauffeur VTC, il faudra constituer un dossier avec quelques documents nécessaires :

    • Un permis de conduire (depuis 3 ans)
    • Une carte d’identité
    • Un certificat de résidence ou de communément appelé “justification de domicile”.
    • Une photo
    • Une attestation de formation (PSC1) [photocopie]

    Lire aussi : VTC Indépendant 2022 La démarche pour trouver des clients

    L’examen chauffeur VTC en bref !

    En ce qui concerne l’examen à proprement parlé, il diffère selon le type de métier : vous avez le taxi, bordeaux ou le VTC. En effet, depuis quelques années, l’examen de passage pour avoir votre licence ou votre carte professionnelle en VTC a changé. Une épreuve d’anglais est devenue obligatoire pour tous les chauffeurs expérimentés et aussi éliminatoires dans les services de transport. D’un autre côté, l’épreuve de topographie qui selon les avis était difficile (vous deviez apprendre par cœur les rues et les coins de la ville de Bordeaux jusqu’à la banlieue) a absolument changée pour la meilleure condition du transport. Désormais, vous pouvez utiliser le GPS lors des épreuves pratiques en transport sécurisé. Pour les chauffeurs VTC, le programme des examens a intégré des matières en plus et il y a une preuve de conduite d’un moyen de transport.

    Quelles autorisations pour devenir VTC sont nécessaires ? La réponse est l’obtention de l’examen VTC. Ce dernier se décompose en deux parties distinctes :

    • Un examen théorique pour VTC. Une épreuve d’admissibilité écrite (QCM ou QCR) où le candidat doit obtenir au moins 10/20 sans avoir de note éliminatoire ;
    • Un examen pratique pour VTC. Une épreuve qui dura 45 minutes plaçant le candidat en situation pratique avec un examinateur.

    Concernant l’examen théorique, on trouve 5 épreuves communes aux taxis, VTC et VMDTR (Véhicules Motorisés à Deux ou Trois Roues) et 2 épreuves propres aux VTC.

    Inclut : Réglementation du transport public de personne, Gestion, Sécurité routière, français, anglais, Développement commercial et gestion propre à l’activité de VTC et Réglementation nationale spécifique de l’activité de VTC.

    EXAMEN VTC : CANDIDAT LIBRE OU FORMATION VTC ?