Le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs est sur le point de changer en 2022

Le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs est sur le point de changer. L’Union européenne se prépare à mettre en place de nouvelles règles, qui pourraient finalement considérer les chauffeurs comme des salariés. Cela représenterait une véritable révolution dans le secteur du transport, et aurait de nombreuses conséquences pour les chauffeurs concernés. Nous verrons dans cet article quelles sont ces règles et ce qu’elles impliquent pour les chauffeurs VTC.

Table de matières

    l’UE décidée à cadrer le statut des chauffeurs de VTC

    Les chauffeurs de VTC et les livreurs sont aujourd’hui considérés comme des travailleurs indépendants. Cela signifie qu’ils n’ont pas les mêmes droits que les salariés, notamment en ce qui concerne les congés payés, la maladie ou les accidents du travail. Ces travailleurs indépendants sont en effet considérés comme des entrepreneurs individuels, et non pas comme des salariés.

    Mais l’Union européenne se prépare à mettre en place de nouvelles règles, qui pourraient bien changer la donne. Ces règles, qui seront applicables dans tous les pays membres, vont notamment permettre de mieux encadrer le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs. Ces derniers pourraient finalement être considérés comme des salariés, et non plus comme des travailleurs indépendants.

    Cela représenterait une véritable révolution dans le secteur du transport, et aurait de nombreuses conséquences pour les chauffeurs concernés. En effet, ces derniers bénéficieraient alors de tous les avantages liés au statut de salarié, notamment en ce qui concerne les congés payés, la maladie ou les accidents du travail.

    Mais cela pourrait aussi avoir des conséquences négatives pour les chauffeurs de VTC et les livreurs. En effet, ils devraient alors se soumettre aux mêmes règles que les salariés, notamment en ce qui concerne les horaires de travail. Ces derniers pourraient ainsi être limités, ce qui pourrait impacter leur revenu.

    Ces nouvelles règles devraient être applicables dans tous les pays membres de l’Union européenne dans les prochains mois. Elles devraient avoir un impact important sur le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs, notamment en France. Il faudra donc suivre de près l’évolution de la situation dans les prochains mois.

    Lire aussi : Comment Devenir un chauffeur VTC indépendant 2022

    Les plateformes s’opposent farouchement à toute requalification importante des travailleurs.

    Elles mettent en avant une étude du cabinet Copenhagen Economics prédisant qu’un tel scénario obligerait 250.000 personnes dans l’UE à quitter le secteur. « Les propositions de la Commission pourraient mettre en péril des milliers d’emplois, plombant les petits commerces en pleine pandémie et menaçant des services aux consommateurs déjà fragilisés », a prévenu la fédération.

    Le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs est sur le point de changer
    Le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs est sur le point de changer en 2022

    Pour sa part, le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton a assuré que les nouvelles règles ne seraient pas « une fin en soi » mais permettraient de garantir « un juste équilibre entre les libertés individuelles et collectives dans notre espace numérique ». La Commission européenne doit encore présenter officiellement ses propositions lors du prochain conseil des ministres européens du 28 mai. Les VTC et les livreurs sont aujourd’hui considérés comme des travailleurs indépendants, ce qui signifie qu’ils n’ont pas les mêmes droits que les salariés. Mais l’Union européenne se prépare à mettre en place de nouvelles règles, qui pourraient bien changer la donne. Ces règles, une fois appliquées, pourraient finalement considérer les chauffeurs comme des salariés. Cela représenterait une véritable révolution dans le secteur du transport, et aurait de nombreuses conséquences pour les chauffeurs concernés. En effet, ces derniers bénéficieraient alors de tous les avantages liés au statut de salarié, notamment en ce qui concerne les congés payés, la couverture sociale , la maladie ou les accidents du travail. Mais cela pourrait aussi avoir des conséquences négatives pour les chauffeurs de VTC et les livreurs. Ces nouvelles règles devraient être applicables dans tous les pays membres de l’Union européenne dans les prochains mois. Elles devraient avoir un impact important sur le statut des chauffeurs de VTC et des livreurs, notamment en France. Il faudra donc suivre de près l’évolution de la situation dans les prochains mois.

    Les taxis et les VTC Protesteront lundi 21 mars autour Marseille

    Les taxis et les VTC Protesteront partout en France. La cité phocéenne lundi 21 mars sera la scène de défilés de taxis et VTC. Ils seront des centaines à exprimer leur mécontentement pour ne pas avoir reçu de compensation en rapport à la hausse vertigineuse des prises de carburant.

    Les taxis et les VTC Protesteront

    Usagers du centre-ville de Marseille, prévoyez des perturbations à cause de ces cortèges de taxis.

    Ils se dirigent vers l’A7 ensuite Port de Bouc enfin ils se rejoindront vers la zone sud à Miramas.

    Les chauffeurs de taxis déplorent une perte de 400 à 600 euros par mois. Pour Yazid Ziani (vice-président de la fédération nationale de taxi) L’état actuel est alarmant, l’augmentation des prix et les dépenses qui s’ensuivent menacent la profession. Le gouvernement propose d’augmenter les courses de 3.5% mais M. Ziani refuse que la clientèle paye les pots casses. Par ailleurs, les chauffeurs de taxis se sentent de plus en plus abandonnés par l’état.

    Les taxis et les VTC Protesteront

    L’incertitude des VTC : Appliquer les prix des plateformes, subit l’exposition des pris du carburant

    Les VTC, eux aussi, exprimeront leur inquiétude en défilant en plein centre-ville de Marseille comme le cas à Bordeaux.

    Lire Aussi : VTC – Guerre d’Ukraine et la Facture de carburant élevée

    Ils seront moins nombreux sur le boulevard des dames en direction de la mairie. Leur porte-parole, Benali Houari déclare qu’ils doivent jongler avec les prix des plateformes et la hausse du prix du carburant, ainsi leur profession est menacée de faillite.

    Sources :

    Taxis, VTC, routiers : blocages et barrages ce lundi pour protester contre le prix des carburants

    VTC – Guerre d’Ukraine et la Facture de carburant élevée

    Les chauffeurs de taxis et les VTC sont les premières victimes de la flambée des prix – quotidiennement, la facture d’essence explose!!

    Malgré les différentes solutions émises par l’état comme des prêts publics ou un chômage partiel “Plan de résilience” la hausse du prix des carburants est catastrophique pour le métier de chauffeur de taxi.

    Mouhssine Berrada, conducteur de taxi et premier président de la fédération des taxis en témoignage, craint pour l’avenir de la profession. Âgé de 50 ans, M Berrada raconte qu’en trente ans de carrière, il n’a jamais vu une hausse de pris aussi exorbitante et bien sûr un déséquilibre économique aussi inquiètent – il rajoute que la fédération devrait se soucier de sa fidèle clientèle et accepte une hausse des prix de 3% demandée par le gouvernement et non de 4.5% demandée par l’union des taxis.

    uber taxi VTC
    UBER À cause de la guerre en Ukraine, « les prix du carburant resteront à des niveaux élevés ».

    VTC – Guerre d’Ukraine – Augmentation de la course pour UBER et BOLT

    Les plateformes comme UBER ET BOLT ont augmenté la course pour ce qui est des VTC. Elles pratiquent une augmentation de 25% pour UBER et 19% pour BOLT. Une hausse de pourcentage serait plus favorable pour les chauffeurs.

    À Note aussi que c’est en Île-de-France, les taxis sont malheureusement un peu défavorisés, car ce sont eux qui payent la taxe nationale la plus majorée du pays depuis le 1 janvier 2017, qui participe au financement des transports publics.